KRITIK

"Ce serait un événement tout nouveau dans l’histoire des arts qu’un critique se faisant poëte, un renversement de toutes les lois psychiques, une monstruosité ; au contraire, tous les grands poëtes deviennent naturellement, fatalement, critiques. Je plains les poëtes que guide le seul instinct ; je les crois incomplets. Dans la vie spirituelle des premiers,... Lire la Suite →

Anatomique comme (Amandine André)

Une lecture au corps à corps, de la phrase à la phrase, dans le mouvement et la bousculade, de la violence au désir, de la vision à sa fiction, du recueil poétique et choréique d’Anatomique comme d’Amandine André disponible sur Diacritik. Début de l'article, disponible en intégralité sur : https://diacritik.com/2021/03/11/amandine-andre-tremble-par-le-desir-anatomique-comme/

Défense et illustration de rien (Laura Vazquez)

Parce que la poésie contemporaine n’a pas besoin d’être défendue, elle est elle-même de la self-defense mentale. Un manuel d’insoumission, une disjonction du son et du sens. Parce que la poésie contemporaine n’a pas besoin d’être illustrée, parce que la poésie ce ne sont pas des belles images à coller dans un cahier. Défense et... Lire la Suite →

Milan Kundera, La vie est ailleurs

<La haine de la poésie>Jaromil sera poète, car sa mère se faisait (mal) baiser en regardant une statue d’Apollon, dieu des Muses. Son mari prosaïque, et qui ne voulait pas d’enfant, recouvrait le dieu grec d’une chaussette. Par vengeance et idéalisme le fils sera poète, la mère sera omniprésente. Le ton est donné par ce... Lire la Suite →

Coïncidence Novalis – Blütenstaub / Lem – Solaris

Le monde  des coïncidences magiques des surréalistes n'est pas un art de la surinterprétation ou le seul goût de la mystification intellectuelle. Cette "magie" n'est autre que ce mode si particulier de préhension du réel qu'est l'imagination, et par extension l'art, la poésie, la philosophie. Cette pensée se révèle par intuition, par glissement, et passe... Lire la Suite →

« …au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau » ?

"... le nouveau est ce qui, pour l'essentiel, nous réapprend à lire - c'est-à-dire ce qui force la lecture à prendre conscience d'elle-même : qui lui enjoint de se vivre comme une question (problème pas préréglé), comme artifice (genèse d'un monde), comme désir d'une résistance au déjà-vu, déjà-pensé, déjà écrit, déjà-figé en stéréotypes, icônes ou... Lire la Suite →

Manifeste idéal

"Les poètes, les artistes et toute la race humaine seraient bien malheureux, si l'idéal, cette absurdité, cette impossibilité, était trouvé. Qu'est-ce que chacun ferait désormais de son pauvre moi, de sa ligne brisée ?" Charles Baudelaire, Salon de 1846

Robert Desnos, La liberté ou l’amour

Un Maldoror des années folles que ce livre terrible né dans la fièvre surréaliste, en 1924, sous la plume de Desnos. Récit poétique, mené d'une joie délirante et cruelle par le Corsaire Sanglot, hanté par la Muse cruelle et poétique de la Révolution Française et parcouru par tous les imaginaires modernes, de la ville au... Lire la Suite →

Marina Tsévtaeva, Phèdre

Tsvétaeva donne ici une vision bouleversée de Phèdre, une tragédie éclair, rapide comme le malheur, en quatre tableaux et peu de pages. Une tragédie qui vous traverse les nerfs et  les  passions. D'une  claque, d'un coup de vif  Tsvétaeva fouette le sang classique pour faire sortir de ses personnages aux abois. Phèdre aura elle, moins... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑