Un vide, en soi (Marc Verlynde)

Un vide, en Soi Je me suis demandé si je pouvais parler de cet essai où sont convoqués Blandine Volochot et Capitale Songe - livres placés sous l’autorité du nom de Lucien Raphmaj. Au beau nom d’amitié d'aucuns pourraient être tentés de substituer le fer noir de l’infamie, le soupçon d'un pacte avec la mafia... Lire la Suite →

Limules de lecture avril-mai 2019

Limules lentes, vivants éloges de la lecture patiente, rêveuse, traînant sur la page, se séchant au soleil des mots, retournant dans l'océan du texte.   Stèles (1912) Livre de Victor Segalen   Inventer un nouveau genre poétique après les madrigaux, les sonnets, les tankas, et autres. Inventer les "stèles" d'après les stèles chinoises découvertes par... Lire la Suite →

Limules de lecture – février-mars 2019

Des limules assoiffées d'espaces remontent les cordes cristallines du temps noir et créent l'Ouvert. Des lectures. Des espaces. Des ouvertures. Des dimensions multiples. 1+2 L’origine manquante (2018) Livre de SMITH, Prune Phi et Camille Carbonaro Prélude à d’autres fugues. Faut-il dire toutes les relectures de ces textes que l'on écrit ? Ce qu'en dit l'éditeur... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑