Limules de lecture : juillet-août 2018

De quoi se nourrissent mes limules ? de petits mots noirs, détachés dans l'océan de la chair de leurs pages blanches. Elles écument en blanc les petits mots noirs.   L'alphabet de flammes (2014) Livre de Ben Marcus L'idée de ce livre m'a pris comme un feu de forêt, rapidement, sauvagement : et si l'on... Lire la Suite →

Publicités

Limules de lectures – juin 2018

Comme elles se sont multipliées mes limules ! Elles ont pris leur envol. Elles parcourent de leurs pattes d'arthropodes les merveilleux nuages. Elles sont nombreuses, si nombreuses, faisant pleuvoir des mots, des mots, des mots.   Somnambule du jour (2016) Anise Koltz "Poèmes choisis", pages arrachées. Les notations d'Anise Koltz, en vers courts, tranchants, manquent... Lire la Suite →

Limules de lecture : avril 2018

Avril terrible, terre gorgée d'éclairs et de printemps, mer basse et lourde, ciel doux et clair, avril laisse éclore sur les plages, lors de la pleine lune, des milliers de limules. En voici quelques unes qui ont survécu jusqu'à l'océan : Tao Te king (2003) Lao-Tseu (Laozi) Paru au PUF, cette version critique du Tao... Lire la Suite →

Limules de lectures : mars 2018

Les voilà qui reviennent, les migrations des limules nous ramènent des bactéries d'autres mondes : des lectures. Le langage des crânes : une histoire de la phrénologie (2000) Marc Renneville Une brèche dans le crâne malformé de notre connaissance de la phrénologie, sachant que la première (et seule précédente) datait des années 50 sous l'impulsion... Lire la Suite →

Limules de lecture – février 2018

Les limules ont-elles aussi des migraines à force de trop lire, de trop écrire sur le sable ces caractères que les vagues ne cesse d'effacer ? Monologue du nous (2015) Livre de Bernard Noël Il y a "les romans du je" (watakushi shōsetsu), les romans du "tu" (La Modification, L'homme qui dort...), et les innombrables... Lire la Suite →

Limules de lecture – janvier 2018

Des plages de lectures, tandis que là-haut, dans le ciel, des limules s'enfouissent dans les nuages. Chaos (2018) Livre de Mathieu Brosseau L'Interne, la Folle, la Jumelle. L'Interne aide la Folle à sortir de la Ville pour rejoindre sa Jumelle dans l'Autre Ville. Voilà le schéma volontairement donné avec fonction et majuscule dans le livre même,... Lire la Suite →

Limules de lecture novembre-décembre 2017

Papiers collés (1960) Livre de Georges Perros "Mon rêve - très réalisable - ce serait d'écrire ce qui me vient sur de petites cartes, comme de visite, en m'interdisant d'en utiliser plus d'une par occasion de penser. Je les jetterais dans une caisse, et tous les cinquante ans, je ferais le tri. Je les numéroterais."... Lire la Suite →

Limules de lecture : septembre-octobre 2017

Pondez dans d'autres cerveaux, dans d'autres eaux profondes, mes limules. Étendez vos pattes caparaçonnées, et progressez. Mademoiselle Else (1924) Livre de Arthur Schnitzler Sifflante comme une claque jamais donnée, légère, virevoltante, "altière" et pas fière, étranglée et sacrifiée, "Else" dans ces pages s'envole et nous plonge dans son flux de pensée dans le cauchemar sexuel... Lire la Suite →

Limules de lecture – juillet-août 2017

Limules, ô mes limules, soyez douces, soyez fuyantes, soyez lentes, lisez dans votre mer les ondes des vagues. Voici les traces que ces limules ont laissé sur le sable : Simulacres et simulation (1981) Livre de Jean Baudrillard Qu’est-ce que penser avec excès ? Comment faire la différence dans la corrosion de la verve entre l’acidité... Lire la Suite →

Limules de lecture mai-juin 2017

Suite de mes limules de lectures renseignées originellement sur SensCritique. Grande Jonction (2008) Livre de Maurice G. Dantec Comment expliquer le charme de Dantec ? Malgré tout. Malgré le personnage, les clins d’œil à la réaction, l’américanisme forcené ou le côté blockbuster de l’écriture de certaines scènes. Oui, malgré nos propres résistances à cette néo-apocalypse chrétienne-rock-n-roll,... Lire la Suite →

Limules de lectures 2017 – avril

Du bon usage des catastrophes (2011) Livre de Régis Debray Et c'est écrit Régis Debray "de l'Académie Goncourt". De quoi vous faire fuir comme la peste ces livres primés dudit prix. Voilà, en plus c'est contagieux, je dis "fuir comme la peste", j'utilise les formules les plus journalistiques, faussement édulcorées, un style simpliste, une pensée... Lire la Suite →

Limules de lectures 2017 – mars-avril

Toujours des limules de lecture : En marge des nuits (2011) Livre de Jean-Bertrand Pontalis Décidément, les notes, les cahiers sont un trésor de découvertes marines où l'on extrait à la lumière du jour des toiles passées, des souvenirs effacés, des objets défigurés, des images de chapelles d'Arezzo que l'on rêve bleues comme des Giotto,... Lire la Suite →

Limules de lecture 2017 – février-mars

Suite de mes notules, douces comme des limules, glissées sur SensCritique. Après celles de janvier. Le chemin du serpent(2008) O Caminho da Serpente Livre de Fernando Pessoa Dans cet ensemble de textes critiques, pamphlets, manifestes de Pessoa, publiés ou non, certains dont le premier - "Ultimatum" - sont frappant et montrent la grande culture de... Lire la Suite →

Limules de lecture 2017 – janvier

Reprise de mes notules, douces comme des limules, glissées sur SensCritique. Nostalgie de l'absolu (2003) Livre de George Steiner "Sous la grande vague de la déraison est à l’œuvre la nostalgie de l'absolu, la faim de transcendant, que nous avons observée dans les mythologies, dans les métaphores totalisantes de l'utopie marxiste, de la libération de... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑