Brûlées (Ariadna Castellarnau)

Brûlées – Ariadna Castellarnau, traduit de l'espagnol par Guillaume Contré. éditions de l'Ogre. 2018. 176 p. Les livres qui paraissent aujourd’hui dans l’ombre et la cendre d’un cataclysme invisible, que ce soit ces vies Brûlées d’Ariadna Castellarnau (Ogre, 2018), les Crépuscules de Joël Casseus (Tripode 2018), Saccage (Ogre, 2016) et la Ville fond (Ogre, 2017)... Lire la Suite →

Publicités

Data transport (Mathieu Brosseau)

Data transport, Mathieu Brosseau, éditions de l'Ogre, 2015. D'autres expériences de "réduction du paquet d'ondes" du texte par JP Cazier, ou par Claro. *** Data transport de Mathieu Brosseau est paru en 2015 aux éditions de l’Ogre, la même année où le sociologue et anthropologue spécialiste du corps, David Le Breton, faisait paraître Disparaître de... Lire la Suite →

Aquerò (Marie Cosnay)

Aquerò, Marie Cosnay. Paris : éditions de l'Ogre. 2017. Illustration : la grotte de Massabielle vers 1858. Voir l'article sur Revues.org. Ce texte est si clair, d'une clarté qui invente quelque chose d’incroyable, d’incroyable comme le fait de délier de Bernadette Soubirous de son arrière-monde, de le mêler au monde, aux vérités du corps, de... Lire la Suite →

La Maison des Épreuves (Jason Hrivnak)

A propos de La Maison des Épreuves, de Jason Hrivnak, éditions de l'Ogre, 2017, traduit de l'anglais par Claro. Illustration de couverture par Laura Nillni. Et Fiona avec vous au labyrinthe descendue, se serait avec vous retrouvée ou perdue Une ombre plane sur la littérature, et cette ombre est celle de l’Ogre. Ogre-dieux, ogres-mages, les... Lire la Suite →

Ravive (Romain Verger)

Ravive, par Romain Verger, éditions de L'Ogre, 2016 [Pour l'image d'accueil il s'agit de l'hippocampe dans le système nerveux, par Greg Dunn, artiste et neuroscientifique proposant la peinture dans le style japonais sumi-e d'image du système nerveux.] Un hippocampe prise dans une élytre inconnue – l'image sur la couverture et la première page du recueil,... Lire la Suite →

Le bal des ardents (Fabien Clouette)

Le Bal des ardents est d’abord une expérience de lecture d'une densité troublante, décrite par ses lecteurs tantôt comme un « vertige » (Th. Giraud), tantôt comme une « submersion » (Lou et les feuilles volantes), laissant son lecteur désorienté, bouleversé, fasciné entre l'inconnu de la langue révolutionnée et l'inquiétante étrangeté de la situation qui se déploie jusqu'au déferlement... Lire la Suite →

Aventures dans l’irréalité immédiate (Max Blecher)

A propos d’Aventures dans l’irréalité immédiate, de Max Blecher, trad. Elena Guritanu, éditions de l’Ogre, 2014 [Image de couverture : Otto Piene "Mud Moon"(1928)] *************************** A une certaine profondeur de l’âme, les mots habituels n’ont plus cours. J’essaye de définir exactement mes crises et je ne retrouve que des images. p.26   Récit des profondeurs,... Lire la Suite →

Saccage (Quentin Leclerc)

A propos de Saccage, de Quentin Leclerc, aux éditions de l'Ogre, 2016 [Image de couverture : Francis Bacon, "Trois études de figures au pied d'une crucifixion" (1944)] ************************************************* Il y a des premiers romans qui sont comme les derniers, aboutis, animés d'une flamme de fin du monde, brûlés par un vent terrible, parlant d'une langue... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑