La semaine perpétuelle (Laura Vazquez)

Ni sainte, ni sanglante, ni prose, ni vers, le texte de La semaine perpétuelle nous permet de toucher à cet événement plus rare, à cette dynamique plus rare : le neutre.

Ce qui se dit dans ce déploiement de la pensée, de l’écriture, je l’ai écrit 18 000 fois sur la page internet (quoi de mieux pour ce livre ?) de Diacritik : https://diacritik.com/2021/08/30/laura-vazquez-poetique-de-lidiotie-la-semaine-perpetuelle/

J’ai déjà par ailleurs parlé de Laura Vazquez qui à mes yeux représente une singularité essentielle dans l’écriture contemporaine.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :