Penser avec les yeux

Une belle introduction possible au choc philosophique (phénoménologique) dans Le Golem  de Meyrink :

« Comment penses-tu avec les yeux ? Toutes les formes que tu vois, tu les penses avec les yeux. Tout ce qui s’est figé dans une forme n’était auparavant que spectre.
Je sentis des notions qui jusqu’à présent étaient restés à l’ancre, arrêtées dans ma pensée, se dégager et partir tels des navires à la dérives dans une mer sans rivages. »

Golem Wegener
Extrait du film muet « Der Golem » (1915), de Paul Wegener et Henrik Galeen. Source : Wikimedia commons
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s