TOP 3 de l’Anti-Apocalypse

Ils avaient prévus que l’Apocalypse était impossible, on les félicite :

Top 1 : Samuel Beckett

Parce qu’En attendant Godot contient dans son présent continu une allusion assez flagrante au Ragnarök.

By laroyo Source : Flickr

Top 2 : Maurice Blanchot

Parce que « l’impossibilité de mourir », la différance prolongée entre la présence et l’absence,  la crise du messianisme sont les lieux communs de sa pensée, rien de moins.
Ah, et il a publié un article très savoureux nommé « L’Apocalypse déçoit » repris dans le volume L’Amitié…

La Torah vu par l’écrivain de « L’écriture du désastre »

Top 3 Jacques Derrida

Évidemment, SI Blanchot, DONC Derrida (démonstration imparable). Non, et puis il n’y a qu’à lire son admirable Chaque fois unique, la fin du monde, qui pour le coup s’inscrit bien dans la poly-apocalypse.

Tout cela en décalage avec des penseurs apocalyptistes comme Nietzsche (sans avoir besoin d’invoquer son Antéchrist, je l’avais signalé).

Publicités

Une réflexion sur “TOP 3 de l’Anti-Apocalypse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s