Visagéité – suite

« J’ignore ce à quoi je ressemble, vue du dehors, Mais j’ai souvent vu mon visage de l’intérieur : un paysage ombragé avec une fôret marécageuse et deux lacs gelés, et aussi une grotte de stalactites et deux tunnels avec des coquillages et un filet. J’entre dans ce paysage, je m’y égare.

Tawada Yoko, Des narrateurs sans âmes, 2001, p.209

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s