Le GhostPlan, ou la nouvelle chasse spirituelle ?

Si la mystification de Verlaine faisant croire à un manuscrit inédit de Rimbaud intitulé La chasse spirituelle a eu tant d’écho jusqu’à la supercherie récente que Breton a su débusquée, c’est que le projet est alléchant. J’aurais bien voulu moi-même payer cet hommage avec ces titres si français, si XVIIIe, à rallonge « le secret Didyme, ou la nouvelle chasse spirituelle », puisque finalement c’est bien cette fuite en avant qui se transforme en course poursuite à la recherche d’une Diane chasseresse des étoiles qui se profile au final. Alors je mettrais main dans la main le Rimbaud du Bateau Ivre, avec le Nietzsche d’Aurore, pour promettre toute l’aventure :

« Le don Juan de la connaissance a de l’esprit et ressent plaisir et volupté dans la chasse et les intrigues de la connaissance […] jusqu’à ce qu’il ne lui reste plus rien à chasser que l’élément absolument douloureux de la connaissance, semblable au buveur qui boit à la fin de l’absinthe et de l’eau-forte. Ainsi en ultime ressort en appelle-t-il à l’enfer – c’est la dernière connaissance qui le séduise. »
Friedrich Nietzsche, Aurore, §237

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s