Blandine Volochot

Mordu par Maldoror lui-même, s’injectant le poison de son lyrisme pour s’en vacciner, il paraît – pourtant les Mystères sont passés de date – que l’auteur de Blandine Volochot a disparu avant que l’œuvre existe et que celle-ci a été composée à même le ciel par des entités microbiennes apparues il y a peu. Pourquoi... Lire la Suite →

Article mis en avant

La Maison indigène (Claro)

Il faudra des mots pour dire ces livres qui sont parus au seuil de l’épidémie, laissés dans des cartons non-déballés, des livres comme des maisons à l’abandon. La maison indigène de Claro, est une de ces maisons abandonnées, non plus habitées par les ectoplasmes de Substance (2019) mais par les spectres. Les spectres, c’est ce... Lire la Suite →

Kree (Manuela Draeger)

Ça commence comme John Wick. Mais alors un John Wick perdu dans les marasmes fangeux du post-exotisme, éclairé par une lumière trouble, vineuse et instable. Un John Wick englué dans une atmosphère toxique d’après-vie, se trainant dans cette longue agonie et cette longue défaite d’une fin du monde étirée à l’infini. On ne s’étonnera pas... Lire la Suite →

Europe Odyssée (Jean Philippe Cazier)

Pas une élégie Pas une complainte Pas une odyssée où comme Ulysse, on fait retour au foyer par mille aventures merveilleuses Mais des vies singulières, des odyssées où l’on se perd vraiment, où l’on meurt vraiment, où l’on n’arrive jamais Parce que les larmes, parce que le rejet, parce que la traversée, l’histoire, et quoi... Lire la Suite →

If (Marie Cosnay)

On avait dit : plus de chronique. Plus de compte-rendu, plus de ces limules fatiguées aux pattes trop faibles pour se supporter plus loin dans la mer de plus en plus acide. Viennent des livres. Des livres qui vous déplacent. Qui transforment votre rapport au monde et votre rapport à sa réception. L’histoire qu’on s’en fait.... Lire la Suite →

Providence (Olivier Cadiot)

« Regardez la tête des gens qu’on voit dans les tableaux anciens embarqués vers une île enchantée, ils sourient pour la pose, mais on les sent crispés. Ils ont beau avoir des passerelles pleines de roses qui les mènent aux embarcations enrubannés dans un beau soir doré, on sent qu’ils ne sont à la fête. Ça... Lire la Suite →

Disparition des limules

La fin des arthropodes dont la biomasse a chuté de 67% dans la dernière décennie ne présageait rien de bon. Du fond des abysses jusque dans ce ciel bas où volètent les papillons, les arthropodes meurent en masse. Même ces pauvres limules, ayant survécu des temps antédiluviens, en viennent à rendre l’âme dans cette saignée... Lire la Suite →

Hic (Amélie Lucas-Gary)

Hic, haec, hoc, ille, illa, illud, iste, ista, istud. Des mots qui s’enchaînent dans la mémoire comme des formules magiques, remontant le temps, le temps de l’enfance où ces mots s’impriment dans le sursaut des voyelles et le choc des consonnes, telle une comptine. Que peut-on conjurer en chantant Hic, haec, hoc, ille, illa, illud,... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑