La Théorie des MultiRêves (Jean Philippe Cazier) : hantise

En pleine rentrée littéraire s'impose parfois de faire retour sur un livre passé, tout simplement parce qu'il continue de nous hanter, parce qu'il y a des livres-loups qui ne nous lâchent pas, qui nous ont mordus et nous ont contaminés de leur imaginaire, des livres qui reviennent spectralement, malgré l'écoulement annuel du fleuve de livres.... Lire la Suite →

Publicités

De toutes pièces (Cécile Portier)

J'avais anticipé le bonheur de lire De toutes pièces de Cécile Portier (chez Quidam) en faisant une avant-critique sur Diacritik. L'anticipation est ouverte, depuis ce jour le livre glisse entre les doigts des étagères des libraires pour rejoindre des collections que l'on espère singulières, entre un modèle réduit de la lune contenant les cendres de... Lire la Suite →

BettieBooks (Frédéric Ciriez)

Comment ne puis-je pas être attiré par ce livre métacritique (question lancinante, horizon fabuleux) où deux critiques littéraires – en l’espèce : un pigiste et une booktubeuse – deux conceptions de la critique et de la littérature se rencontrent, s’affrontent, se détruisent et se régénèrent en un bruit de buzz plus assourdissant qu’une nuée de mouches... Lire la Suite →

Limules de lecture : juillet-août 2018

De quoi se nourrissent mes limules ? de petits mots noirs, détachés dans l'océan de la chair de leurs pages blanches. Elles écument en blanc les petits mots noirs.   L'alphabet de flammes (2014) Livre de Ben Marcus L'idée de ce livre m'a pris comme un feu de forêt, rapidement, sauvagement : et si l'on... Lire la Suite →

  Histoire d'un dessin Lisant la philosophie de l'insecte de Jean-Marc Drouin (Seuil, collection "Sciences ouvertes", 2014), je tombe sur le concept de swarming, promesse d'une philosophie de l'essaim qui pourtant n'a pas de développement dans ce livre consacré à retracer l'histoire des idées de la philosophie et de l'entomologie plutôt que de se consacrer... Lire la Suite →

La nuit est encore jeune (Catastrophe)

La nuit est encore jeune, Catastrophe (Collectif), Pauvert, 2017   La nuit est régénératrice. La nuit a une fin. La catastrophe est un bouleversement grâce auquel il faut savoir se recomposer. Ce sont les trois lignes de fuite que l’on peut imaginer après avoir su ce texte « collectif » - bien que largement bicéphale (Blandine Rinkel,... Lire la Suite →

Limules de lectures – juin 2018

Comme elles se sont multipliées mes limules ! Elles ont pris leur envol. Elles parcourent de leurs pattes d'arthropodes les merveilleux nuages. Elles sont nombreuses, si nombreuses, faisant pleuvoir des mots, des mots, des mots.   Somnambule du jour (2016) Anise Koltz "Poèmes choisis", pages arrachées. Les notations d'Anise Koltz, en vers courts, tranchants, manquent... Lire la Suite →

Scintillation (John Burnside)

"Ce soir-là, je suis allé sur les quais et j'ai grimpé à l'intérieur d'une des anciennes grues qui surplombent la zone de chargement. Tout ce que je voulais, c'était rester dehors et contempler les étoiles. De là-haut, on les voyait toutes et quand on regardait vers le bas, en direction de la côte, on distinguait... Lire la Suite →

Brûlées (Ariadna Castellarnau)

Brûlées – Ariadna Castellarnau, traduit de l'espagnol par Guillaume Contré. éditions de l'Ogre. 2018. 176 p. Les livres qui paraissent aujourd’hui dans l’ombre et la cendre d’un cataclysme invisible, que ce soit ces vies Brûlées d’Ariadna Castellarnau (Ogre, 2018), les Crépuscules de Joël Casseus (Tripode 2018), Saccage (Ogre, 2016) et la Ville fond (Ogre, 2017)... Lire la Suite →

Limules de lecture : mai 2018

Les limules de juin se trainent comme des migraines. Le dormeur éveillé (2006) Jean-Bertrand Pontalis Pontalis, c'est tellement ma came. De la came en poudre de soie. On prise cela doucement. On se sent partir. On ne part pas. On flotte. On fait sienne cette "attention flottante" au monde, au passé, aux détails d'un tableau,... Lire la Suite →

Limules de lecture : avril 2018

Avril terrible, terre gorgée d'éclairs et de printemps, mer basse et lourde, ciel doux et clair, avril laisse éclore sur les plages, lors de la pleine lune, des milliers de limules. En voici quelques unes qui ont survécu jusqu'à l'océan : Tao Te king (2003) Lao-Tseu (Laozi) Paru au PUF, cette version critique du Tao... Lire la Suite →

Vie posthume d’Edward Markham (Pierre Cendors)

Prolongement improbable des Archives du vent (lecture essentielle) Vie posthume d'Edward Markham (Le Tripode, 2018), est un livre comme un rêve. Un livre infinissable, un livre qui tourne autour du mystère, un livre magique et d'une mélancolie astrale qui m'est si chère qu'elle m'est chair pour moi aussi, et matière à cosmomorphisme. Ma lecture de... Lire la Suite →

Limules de lectures : mars 2018

Les voilà qui reviennent, les migrations des limules nous ramènent des bactéries d'autres mondes : des lectures. Le langage des crânes : une histoire de la phrénologie (2000) Marc Renneville Une brèche dans le crâne malformé de notre connaissance de la phrénologie, sachant que la première (et seule précédente) datait des années 50 sous l'impulsion... Lire la Suite →

Limules de lecture – février 2018

Les limules ont-elles aussi des migraines à force de trop lire, de trop écrire sur le sable ces caractères que les vagues ne cesse d'effacer ? Monologue du nous (2015) Livre de Bernard Noël Il y a "les romans du je" (watakushi shōsetsu), les romans du "tu" (La Modification, L'homme qui dort...), et les innombrables... Lire la Suite →

La noche oscura (Anaïs Boudot)

« La noche oscura » est une expo­si­tion photographique (mais pas que) d’Anaïs Boudot à voir jusqu’au 3 mars 2018 à la galerie binome. Expérience artistique née d’un séjour intérieur en Espagne (Casa de Velázquez), née des errances et animée de lectures incroyables, cette exposition est un miroir noir, glacé, reflétant vers nous le mystère de sa... Lire la Suite →

Limules de lecture – janvier 2018

Des plages de lectures, tandis que là-haut, dans le ciel, des limules s'enfouissent dans les nuages. Chaos (2018) Livre de Mathieu Brosseau L'Interne, la Folle, la Jumelle. L'Interne aide la Folle à sortir de la Ville pour rejoindre sa Jumelle dans l'Autre Ville. Voilà le schéma volontairement donné avec fonction et majuscule dans le livre même,... Lire la Suite →

Data transport (Mathieu Brosseau)

Data transport, Mathieu Brosseau, éditions de l'Ogre, 2015. D'autres expériences de "réduction du paquet d'ondes" du texte par JP Cazier, ou par Claro. *** Data transport de Mathieu Brosseau est paru en 2015 aux éditions de l’Ogre, la même année où le sociologue et anthropologue spécialiste du corps, David Le Breton, faisait paraître Disparaître de... Lire la Suite →

Limules de lecture novembre-décembre 2017

Papiers collés (1960) Livre de Georges Perros "Mon rêve - très réalisable - ce serait d'écrire ce qui me vient sur de petites cartes, comme de visite, en m'interdisant d'en utiliser plus d'une par occasion de penser. Je les jetterais dans une caisse, et tous les cinquante ans, je ferais le tri. Je les numéroterais."... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑